Les portraits d’inconnus dans la rue : la série photos qui crée du lien

12 mars 2021By 0

Le monde avance vite. Parfois trop vite. Il faut parfois savoir s’arrêter et souffler. Ralentir, prendre quelques respirations profondes, observer ce qui se passe autour de nous.

Marcher, s’arrêter, observer. Mais surtout, partager.

C’est tout l’objectif de ma démarche avec cette série photos, mettant en scène des portraits d’inconnus dans la rue. Le principe ? J’arpente les rues à la recherche de quelques passants. Je les aborde, me présente, et explique le concept de ce reportage photo. Un moment de partage se crée, le temps d’une photo. Un échange, des sourires, puis des souvenirs capturés dans un simple cliché.

 

Qui suis-je ?

Je suis Romain Monbertrand, photographe reporter passionné. Ce que j’aime ? Capturer les moments de vie, ceux qui ont un sens et qui m’inspirent.

Mes clichés sont réalisés à partir d’expériences personnelles et sont le résultat d’un processus de questionnement et de découverte. J’aime vous partager des histoires à travers mon travail. Je m’intéresse à la relation entre l’homme et son environnement, ainsi qu’aux liens qui nous unissent.

Mon but ? Vous faire découvrir des univers à travers des clichés – vous faire retourner sur des lieux que vous ne connaissez même pas.

 

Un passant, un cliché, un échange

Alors, comment se déroule une rencontre ? Elle commence par une simple phrase : « Bonjour, je m’appelle Romain, photographe de rue ». La glace se brise, et l’inconnu n’en est plus un. Quelques mots échangés, quelques émotions partagées, et la pose peut être prise.

Des réticences ? Quasiment jamais. Au contraire, c’est l’enthousiasme de l’échange qui fait vivre ce projet.

Chaque photo est unique, et représente une émotion ressentie à un moment précis, et à un endroit en particulier. Une relation de confiance se crée entre nous deux, photographe et modèle. Relation d’un instant, furtive, mais qui restera gravée dans l’objectif.

 

Un besoin de recréer du lien social

Nous sommes bien des créatures sociales, n’est-ce pas ? Nous aimons tous interagir les uns avec les autres, nous aimons parler, échanger, tisser des liens, partager nos intérêts avec les autres.

Les liens sociaux sont le ciment de la société. Ils sont le fondement de l’ensemble des relations humaines. Ils assurent la cohésion sociale et l’intégration des individus. Ils nous permettent non seulement de travailler ensemble, mais aussi de nous sentir liés les uns aux autres.

Mais dans ce contexte de crise sans précédent, tout est bouleversé, chamboulé, perturbé. La majorité d’entre nous ont perdu leurs repères, le dynamisme et le partage ont fait place à la solitude et l’ennui. Que faut-il faire alors ?

Favoriser l’échange, tisser des liens à travers des valeurs et des idées qui nous rassemblent. En tant que photographe humaniste, c’est le message que je souhaite vous partager à travers ce projet.

 

La photographie : un moment de partage ?

Prendre une photo, ce n’est pas simplement cadrer, trouver la bonne luminosité et le bon angle de prise. C’est aussi et surtout transmettre une émotion, comprendre l’histoire qui se cache derrière chaque personne photographiée, chaque paysage capturé, chaque objet mis en scène.

Être un bon photographe, c’est parvenir à un point où l’on ne pense plus aux aspects techniques de la prise de vue. Une bonne photographie dépend autant de l’intention qui se cache derrière l’image que des compétences techniques du photographe. Un peu cliché, n’est-ce pas ? C’est pourtant vrai.

Et c’est tout ce que je tente de faire à travers ce projet. Vous partager une vision, ma vision : chaque portrait a une émotion, chaque visage raconte une histoire.

 

 

About the Author